Terre à Terre, France Culture, LGV (Ligne à grande vitesse) Lyon-Turin

Une très belle émission « Terre à terre » de Ruth Stegassy sur France culture ce samedi, sur la résistance des habitants du Val de Susa en Italie contre le projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin dit TAV.

Ce mouvement NO TAV est emblématique des résistances encrées dans des territoires que ces « grands travaux inutiles » menacent irrémédiablement. Ces travaux sont absurdes économiquement, détruisent l’écosystème et les conditions d’existence des habitants. Leurs résistances interrogent profondément, comme à Notre Dame des Landes en France, les instruments disponibles pour les populations pour refuser des projets qui les concernent et leur sont préjudiciables.

Ces luttes sont aussi l’occasion de recréer « un tissu social » entre les habitants, comme le dit une des femmes interrogées par Ruth Stegassy. Ils déclarent s’être libérés de la télé et ont reconstruit des lieux d’échange permanents, comme ces maisons de bois qui ont essaimé dans toute la vallée et où les gens se retrouvent tous les jours, ou ponctuels grâce à l’organisation de conférences qui amènent dans la vallée des intellectuels, des résistants d’ailleurs (jusqu’à l’Amérique du Sud), des artistes et permis une information et une compréhension des enjeux absolument exceptionnelle de la part de la population.

Tous reconnaissent avoir changé leur manière de vivre grâce à cette lutte, avoir acquis des modes de vie plus respectueux de l’être humain et de son environnement et vivre mieux ensemble aujourd’hui qu’hier. Paradoxalement, et c’est un des enseignements à tirer de cet exemple et d’autres équivalents, c’est dans la lutte que les femmes et les hommes du Val de Susa ont construit une conscience politique et écologique nouvelle qui a pratiquement débouché sur une autre manière d’être au monde.

http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-lgv-ligne-a-grande-vitesse-lyon-turin-2012-04-14

Laissez un commentaire

Remonter