Communiqué Eélv (ou le désastreux départ de Nicole Bricq)

Nous sommes particulièrement interpelés par le départ de Nicole Bricq du ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie.
Nicole Bricq, comme nous active contre l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures de schiste , avait témoigné de réelles intentions de réviser le code minier dévoué depuis plus d’un siècle à l’intérêt des seules compagnies minières

De fait, la décision gouvernementale de passer outre la suspension du démarrage des forages au large de la Guyane que Madame Bricq avait décidée nous  laisse plus que dubitatifs et très inquiets face à ce qui apparaît comme un signe d’allégeance aux sociétés pétrolières auxquelles elle s’était opposée dès l’émergence de la polémique sur les hydrocarbures de schiste.

Nous, écologistes de Seine-et-Marne, tenons à réaffirmer notre refus d’abandonner notre département à leur cupidité pour quelques gouttes  de pétrole dans le plus total mépris des populations.

Premiers signataires du Conseil Politique Départemental EELV (par ordre alphabétique)

Claudine Foy,

Lydia Labertrandie,
Bénédicte Monville de Cecco,
Caroline Pinet,
Fabienne Vergnes,
Jean-Louis Billé,
Alain Boulet,
Jean Dey,
Pierre Doerler,
Sylvain Kerspern,
Franck Rolland,

 

Vous trouverez ci-dessous un document éloquent donnant les enjeux du pétrole en Guyane.

Laissez un commentaire

Remonter