migrants



  1. Après les migrant-e-s, les gens du voyage

    Melun, mardi 17 mai 2016, Madame Pécresse a vraisemblablement décidé de s’en prendre de manière systématique aux populations parmi les plus fragiles ou marginalisées de notre communauté. Après les migrant-e-s du lycée Jean Jaurès, elle vient de demander l’expulsion d’une soixantaine de caravanes de gens du voyage de la base de loisir de Jablines en Seine et Marne. Et ce, alors même, que les pouvoirs publics sont incapables de leur proposer un endroit où stationner et qu’ils ne gênent personne. En effet, non seulement la collectivité locale concernée ne dispose pas d’une aire d’accueil mais le préfet a bien précisé que ces caravanes se sont installées en dehors de la partie aménagée pour les activités de tourisme. Autrement dit, ces caravanes n’empêchent pas qu’on puisse profiter de la base. …

    Lire la suite